Audiophile Magazine : Barrette secteur LH Audio

Audiophile Magazine : Barrette secteur LH Audio

Ancien logo LH Audio

C'est un test un peu particulier pour moi que celui d'une barrette secteur, puisque mon installation électrique est spécifique et les 5 prises murales que j'utilise au quotidien dans mon installation sont directement reliées au compteur via un tableau électrique indépendant. Les prises sont des modèles de chez Furutech et le câblage est lui aussi spécifique.


Une sixième prise reliée au tableau principal permet de raccorder le "tout venant" via une barrette Naim.


Par ailleurs, mes électroniques sont un tantinet capricieuses et mes deux blocs Luxman M800a ont toujours fonctionné bien mieux avec des câbles standards "spaghetti" qu'avec les autres câbles secteurs audiophiles, aussi onéreux soient-ils, que j'ai pu essayer. C'est pout ça que, lorsque j'ai reçu la sollicitation de la société LH Audio de faire un essai de leur barrette secteur, je leur ai immédiatement proposé de nous en envoyer deux exemplaires afin qu'elles puissent être testées sur un autre référentiel que mon installation atypique

 

 Barrette secteur LH Audio 6 embases hêtre

Je ne pensais pourtant pas recevoir deux paquets aussi lourds. En effet, ces barrettes secteur sont tout sauf discrètes et logeables. Une fois déballées, j'ai eu la confirmation que ces deux barrettes étaient inhabituellement massives et très lourdes. L'emballage carton et le polystyrène n'incident effectivement que très peu sur le poids total du colis.

Si ce sont les barrettes les plus lourdes que j'ai jamais pu avoir en main, ce sont également les plus belles. Le coffret en bois massif verni est splendide. C'est presque dommage de devoir les cacher derrière un meuble. Le poids hors norme de cette barrette secteur est du en partie à l'intégration d'éléments minéraux, en contact direct avec le câblage interne. Cette formule un peu atypique apporte selon le concepteur un réel gain à l'écoute avec l'avantage de lutter efficacement contre toute forme de vibrations. En effet, ces minéraux jouent un triple rôle d'isolant, d'amortisseur et de stabilisateur mécanique (grâce au poids élevé de l'objet).

Le câblage interne met en oeuvre un conducteur en cuivre OCC très pur, monté dans une gaine composée d'isolants différents garantissant une certaine neutralité. Aucune soudure interne ne vient créer de rupture entre le câblage et les connecteurs.

Fabriquée artisanalement avec le plus grand soin, intégrant uniquement des matériaux de qualité, la barrette secteur LH Audio dispose ainsi d'un lourd coffret réalisé en bois de hêtre ou chêne massif (le concepteur nous a fourni un modèle de chaque) aux propriétés d'amortissement naturel luttant efficacement contre certaines résonances et vibrations d'origine mécanique.

Le câblage d'alimentation ne comporte aucun élément actif sur son trajet, pas de transformateur, self ou filtre risquant de limiter la dynamique ou d'entraîner une perte d'information, elle n'intègre pas non plus de témoin LED ou fusible.

Stock produit LH Audio

La connectique utilise des embases de type Schuko séparées, permettant ainsi l'inversion de phase tout en assurant un excellent contact. La société LH Audio propose en option un connecteur de terre pour les appareils dotés d'une prise ground pour réduire les potentielles boucles de masse, ainsi qu'un interrupteur.

Les modèles proposés par LH Audio, outre le type de bois utilisé pour le coffret, varient en fonction du nombre d'embases proposé (6, 8 ou 10). Le poids va ainsi de 6 kg pour le modèle 6 embases à 9 kg pour le modèle 10 prises. La hauteur de ces barrettes est pour le moins inhabituelle avec 16, 5 cm pour chaque modèle. La largeur est également de 16,5cm et la longueur varie de 27,5 cm à 41,5 cm. Il faut donc pouvoir la loger dans son installation ! Le point positif étant son esthétique flatteuse qui n'oblige pas forcément à la coincer dans un coin discret de votre salon. La puissance maximale est de 3600 W pour un ampérage de 10/16 A.

Dernier détail, le câble secteur reliant la barrette à votre prise murale n'est pas fourni. Il faudra donc le prévoir dans votre budget en addition d'un prix variant de 370 € à 610 € selon les options et finitions.

Connecteur de terre LH Audio

Barrette secteur LH Audio 8 embases chêne

Comme je l'ai anticipé, les résultats d'écoute avec la barrette LH Audio ont été variables.
Avec mes amplis stéréos Luxman bridgés, la meilleure option reste le câble standard relié directement à la prise murale Furutech. Ce résultat est tout à fait conforme à tous les essais que j'ai pu faire précédemment, même avec les meilleurs câbles secteur du marché. C'est une source de frustration pour les fabricants de câbles, mais une bénédiction pour votre serviteur, puisque le budget câbles d'alimentation se réduit à sa plus simple expression... Avec des amplis nécessitant un courant secteur un peu plus stabilisé, les résultats ont été par contre assez probants, que ce soit avec des amplis très haut de gamme comme les Ypsilon Aelius, qu'avec les plus accessibles blocs classe D Red Dragon S500. Ces comparaisons entre barrette LH Audio et prises murales directement reliées au compteur ont été faites en utilisant à chaque fois les mêmes câbles et en vérifiant la phase secteur. L'apport de la barrette secteur a été caractérisé par une sensible augmentation de la dynamique et un recul du bruit de fond, créant ce fameux "fond noir" sur lequel se détachent plus facilement les différents instruments ou chanteurs.

Interrupteur LH Audio

C'est globalement toujours à peu près le même apport analogue à de bons câbles secteurs qui permettent de gagner en densité, dynamique et recul du bruit de fond. Souvent le revers de la médaille en est une moindre aération mais je n'ai pas constaté cela avec la barrette LH Audio. Le résultat sera tributaire également du câble secteur qu'on choisit pour relier la barrette à la prise murale. Les câbles utilisés pour relier les différents appareils aura ensuite une importance moindre.

Chez moi, la barrette a eu une incidence assez bénéfique sur mes deux sources digitales (Lumin S1 et Esoteric K-03) ainsi que sur les amplificateurs (Lumin M1, Ypsilon Aelius, Red Dragon bridgés).

Les Luxman M800a ainsi que le préamplificateur Coincident Technology ont été globalement meilleurs raccordés directement aux prises murales.

En comparaison de la multiprise Furutech ou Naim que j'ai pu utiliser, la performance de la barrette LH Audio est sans conteste bien supérieure. Les deux concurrentes n'apportent finalement pas grand chose en comparaison et certainement pas ce recul sensible du bruit de fond que procure la multiprise LH Audio. C'est d'ailleurs sur les amplificateurs Red Dragon que la plus grosse évolution s'est faite sentir, comme s'il s'agissait de finir de me convaincre que les amplis classe D gagnent dans leur grande majorité à bénéficier d'une très bonne alimentation secteur.

Aussi, je vous ferai part de mes impressions détaillées de l'apport de la barrette LH Audio sur ces deux configurations bien précises que sont :

  1. Esoteric K-03 et Lumin S1 + Coincident Technology Statement Line Stage + Red Dragon S500 bridgés + Vivid G1
  2. Lumin M1 + Vivid G1.

 Vue derrière LH Audio barrette 6 embases hêtre

A l'écoute de l'album DSD Esoteric d'anthologie des concertos de Mozart n° 20 et 27 par Clifford Curzon et Benjamin Britten, l'apport de la barrette secteur LH Audio a été pour la source numérique une image stéréo un peu plus large et profonde. J'ai noté également une restitution sensiblement plus aérée et un message sonore un peu moins projeté, comme si tout était davantage sous contrôle.

En ce qui concerne les amplis Red Dragon S500, l'apport a été plus significatif avec une scène moins plate qu'avec les câbles secteurs directement connectés sur les prises murales. Ces modules d'amplification numérique Pascal sont très sensibles à la qualité du secteur et je suis pratiquement passé d'une scène sans énergie en deux dimensions à une scène 3D assez dynamique, ce en gardant les mêmes câbles secteur standard pour alimenter les deux blocs stéréo bridgés. C'est quand même une toute autre chose que d'écouter l'English Chamber Orchestra avec une vraie sensation de live et une dynamique correcte. La barrette LH Audio a été ainsi un maillon à part entière du système. Je n'ai pas noté d'influence particulière de la barrette LH Audio en matière tonale par contre, ce qui est finalement plutôt rassurant car je ne suis pas fana des gros câbles secteur qui arrivent à changer la densité et les timbres des instruments. On tombe vite dans une écoute certes très belle mais très systématique et finalement un peu ennuyeuse, car on se lasse de tout, même de la beauté.

Clifford Curzon

En utilisant le Lumin M1, les résultats on été tout aussi probants. Le principal apport, comparé aux autres multiprises ou au branchement direct sur les prises murales, a été un agrandissement de l'image sonore tridimensionnelle, et une plus grande aération. Il a fallu tâtonner un peu avec le câble secteur pour trouver le meilleur équilibre mais la barrette LH Audio a indéniablement eu un impact positif sur le résultat global.

Sur le fichier DSD Living Stéréo " Mussorgsky : Tableaux d'une exposition" (CSO - Reiner), la barrette secteur a apporté davantage de densité rendant l'image plus profonde, large et stable à la fois. Sans la barrette, le Lumin M1 a eu tendance a restituer la Nuit sur le Mont Chauve un peu plus maigrement, ce qui tend à accentuer les défauts de l'enregistrement. La barrette LH en association avec le câble secteur TWL 10+ a redonné du corps et une certaine homogénéité à ce vieil enregistrement. Les violons accrochent ainsi beaucoup moins et sont mieux intégrés au sein de l'orchestre. La scène sonore est plus que correcte alors qu'il ne faut pas oublier que le Lumin M1 revendique finalement une puissance relativement limitée pour alimenter les Vivid Giya G1.

La barrette LH en association avec le câble secteur TWL 10+ a redonné du corps et une certaine homogénéité à ce vieil enregistrement. Les violons accrochent ainsi beaucoup moins et sont mieux intégrés au sein de l'orchestre. La scène sonore est plus que correcte alors qu'il ne faut pas oublier que le Lumin M1 revendique finalement une puissance relativement limitée pour alimenter les Vivid Giya G1.

Living stereo

Barrette secteur 6 embases chêne LH Audio

Si l'on s'attache aux voix, en choisissant par exemple un des premiers enregistrements de Youn Sun Nah à avoir été largement diffusé chez nous et que j'affectionne beaucoup, "So IAm", j'ai pu remarquer une plus grande sensation de présence, ainsi qu'une meilleure respiration et des attaques de notes plus incisives. Cela reste néanmoins de l'ordre du détail, mais c'est suffisamment net pour contribuer à un plus grand plaisir d'écoute.

L'effet est en tout cas indiscutable sur les Red Dragon ou le Lumin M1 (également sur les plus ambitieux blocs Ypsilon Aelius). Il est également perceptible (sans doute dans une moindre mesure) sur les sources numériques. Les impacts sur le vibraphone de David Neerman sont par ailleurs plus nets, les timbres sensiblement plus riches.

Youn sun nan

Mon préamplificateur Coincident Technology a gagné par contre à rester sur la prise murale. Si je n'ai pas observé énormément de différence sur des pistes que j'apprécie beaucoup comme "Inner Storm", "So I Am" ou bien encore "Yom Yavo", la suprématie de la prise murale Furutech pour mon préamplificateur à tubes s'est davantage illustrée sur l'album des voix de la formation New York Polyphony, "Sing thee nowell". Cet album est en effet assez exigeant car dès lors que quelque chose cloche, le doublement des voix, la polyphonie, est moins distincte et les voix tendent à fusionner pour n'en faire plus qu'une à certains moments.

Sur ce disque, la meilleure combinaison a clairement été de mettre les amplis et les sources sur la barrette secteur LH Audio, et de laisser le préamplificateur connecté directement au mur. Bien sûr, ce constat ne vaut que sur mon installation et sans doute les conclusions tirées dans un autre environnement pourraient être toutes différentes.

Sing Thee Nowell

Conclusion :

Même si ce genre d'accessoire n'est pas forcément efficace dans 100% des cas, il faut bien reconnaître qu'il s'avère largement utile dans bon nombre de configurations, et mon cas personnel est un peu particulier car tout le monde ne dispose pas forcément d'une installation électrique dédiée à son système hifi. Je n'ai d'ailleurs jamais rencontré jusqu'à présent de câble secteur ou de multiprise qui fasse mouche à tous les coups. Néanmoins, cette barrette LH Audio a donné des résultats très homogènes sur certains critères comme la dynamique et la résolution. Je n'ai en effet jamais constaté de tassement de la dynamique rédhibitoire ou de baisse de résolution dans les nombreuses configurations testées, ce qui est assez rare pour être souligné.

Le regain de vivacité apporté sur des amplis classe D ou hybrides ne s'est pas fait au prix d'une moins bonne aération ou d'une perte de richesse tonale.

C'est finalement un accessoire franc du collier, qui fait son job de façon efficace sans chercher à faire ce pour quoi il n'est pas conçu. Bref, cette barrette secteur LH Audio au regard de ses performances, de sa qualité de fabrication et de son prix contenu est chaudement recommandable !

Joël Chevassus - Janvier 2016

Matériel utilisé pour le banc d'essai :

Source: Esoteric K-03, Lumin S1, Apple Imac Yosemite Osx / JRiver Media Center 21, Trends UD-10.1, MacBook Yosemite OSx + HiFace USB vers S/pdif, Merging Technologies Nadac, Lumin M1.

Ampli / Préampli: SPL Volume2, Coïncident Technology Statement Line Preamplifier, 2 Luxman M800a (bridgés), Trends TA-10.2, Red Dragon S500 x 2. Enceintes: Vivid Audio G1.

Cables: Esprit Lumina USB, Esprit Lumina S/pdif, Esprit Eterna USB, Skywire 2020 digital, Naturelle Audio Live 8 MK2, Grimm Audio TPM, High Fidelity Câbles CT-1 Enhanced HP.

Cordons d'alimentation: DIY.

Prix du matériel testé: 410 € (version chêne verni - 6 embases).

Site du fabricant : lhaudio.fr