Le fabricant français de barrettes secteur m’a envoyé sa dernière proposition en date : un produit visant à remplacer son ancienne entrée de gamme, dont je conserve toujours un exemplaire à titre personnel (c’est même la seule barrette que j’utilise au sein de mon système principal), avec des performances en progression, pas trop éloignées a priori de son haut de gamme « Référence », déjà testé dans un précédent numéro.

LH Audio a également diversifié son offre en élargissant le spectre de son offre de produits aux cordons secteur ainsi qu’aux câbles de modulation et câbles USB. David Huart, le patron de LH Audio, m’a ainsi glissé dans le colis d’expédition une paire de câbles de modulation RCA de la série Nuance ainsi qu’un exemplaire du câble secteur de la même gamme.

La philosophie de conception des produits n’a néanmoins pas fondamentalement changé depuis la création de la société, même si l’apparence des barrettes secteur est aujourd’hui plus conventionnelle, et donc sans doute plus discrète. Sinon, LH Audio reste attaché aux liaisons franches sans soudure, que ce soit pour les barrettes ou pour les câbles.

Le châssis en aluminium de la barrette Nuance se pare de bois de chêne massif et le travail de dissipation et d’absorption des vibrations ne se fait plus essentiellement via l’inertie procurée par la masse, mais via la nature même des matériaux utilisés.

Le câblage est également en cuivre et se compose de sections de différents diamètres avec des isolants également différenciés.

Le montage n’embarque aucun composant actif, ni aucun filtre antibruits, ni aucune protection contre les surtensions ou la foudre. Bref, une véritable barrette bio, qui n’engendra donc de ma part aucun développement pseudo scientifique sur la pollution secteur. Ouf, au moins ça de gagné !

Concernant le câble de modulation, il est constitué de deux câbles torsadés. Le positif est constitué d’un conducteur monobrin en argent pur. Le négatif a en revanche une structure multibrins en cuivre pur OFC.

L’isolation des conducteurs est assurée via une structure en polyéthylène, silicone et PVC. Le blindage se fait via une tresse en cuivre reliée uniquement d’un côté. La gaine externe est en PVC.

Le diamètre extérieur du câble est de 9,5 mm et deux longueurs sont disponibles aujourd’hui : 1m et 1m 50.

Les connecteurs sont des FT-111 (G) et proviennent également de chez Furutech. La connexion des conducteurs est réalisée mécaniquement, c’est-à-dire sans soudure. Les fiches ont des contacteurs en cuivre pur, plaqués or 24k. Le corps de la fiche Furutech est en acier inoxydable amagnétique thermolaqué. Les connecteurs sont isolé via l’insertion d’une résine isolante.

Le cordon secteur répond aux mêmes codes esthétiques que le câble de modulation.

Sa structure interne réside en trois câbles torsadés.
Les conducteurs sont en cuivre pur multibrins de différentes sections. Leur section est de 5mm² sauf pour celui de terre, légèrement supérieure (6mm²).

Le diélectrique est réalisé à base d’une structure Téflon et PVC. Le blindage est assuré par une tresse en cuivre. La gaine PVC externe est du même type que celle utilisée pour le câble de modulation.

Les connecteurs sont également assemblés sans recourir à des travaux de soudure.

Reste dans la famille des câbles Nuance celui destiné au transfert numérique USB, que je n’ai pas testé. Histoire d’être exhaustif, ce câble USB utilise des conducteurs en argent pur. Chaque câble est isolé par du polyéthylène et du silicone puis torsadé a la main afin de protéger le signal contre les interférences électromagnétiques et réduire la distorsion. Il est équipé d’une tresse de blindage en cuivre et de connecteurs USB en alliage de cuivre plaqué or. Pour une meilleure tenue mécanique et lutter contre les vibrations, chaque connecteur est isolé avec une résine spéciale. La gaine externe en PVC est commune aux autres câbles de la gamme.

Impression d’écoute

Il est toujours compliqué en ce qui me concerne de délivrer une opinion particulièrement objective sur ce type d’accessoires, barrettes ou cordons secteur, puisque mon installation électrique murale dédiée à mon système hifi constitue déjà une sorte de barrette géante.

Si les barrettes peuvent faire parfois se révéler utiles dans mon système (c’est le cas de la première barrette LH Audio que j’utilise toujours pour alimenter certains
appareils), souvent les cordons secteurs ont un effet désastreux sur le résultat global alors que les câbles noirs standard fonctionnent à merveille en comparaison. C’est pourquoi je teste souvent ces accessoires en dehors de mon auditorium, et en les raccordant au tableau d’alimentation principal.
C’est ce que j’ai fait pour tester cette nouvelle barrette ainsi que les câbles fournis avec.

L’installation audio-vidéo reliée au tableau électrique principal est basée sur un système relativement minimaliste puisqu’il regroupe une paire d’enceintes Récital Audio Illumine HEFA, un lecteur tout en un Hifi Rose 250A relié sur sa sortie ligne à un amplificateur classe D Red Dragon S500 (via la paire de câbles de modulation asymétriques Nuance). Les câbles HP sont des Coincident Speaker Technology Statement MK2.

Tous les éléments de cette chaîne ont été sélectionnés ces dernières années pour leur incroyables rapports qualité-prix respectifs. Cela me permet ainsi de disposer d’un solide benchmark prix / performance et d’un environnement de test plus représentatif d’une chaîne hi-fi standard que mon système principal.

Bref, la gamme Nuance de LH Audio a été testée dans un environnement plus propice à mettre en exergue sa valeur ajoutée, et plus comparable à celui d’une pièce de vie standard où trônent bon nombre de systèmes hi-fi plus ou moins onéreux.

Branchée en lieu et place de la barrette PultiMedia UP440, la LH Audio Nuance apporte un gain immédiat en matière de définition et de richesse tonale. L’image du téléviseur est également un peu plus nette. L’utilisation de la fonction Rosetube permet d’ailleurs de mettre en exergue une meilleure netteté de l’image sur la sortie HDMI 4K du lecteur HiFi Rose.

L’apport du câble secteur est également très convaincant : il apporte une tenue du grave encore meilleure sans que celui soit particulièrement traînant ou envahissant. Les Illumines HEFA envoient du lourd tout en conservant cette clarté et finesse de restitution qui les caractérisent si bien.

En comparaison de la première barrette secteur de LH Audio, j’aurais tendance à dire que le modèle Nuance apporte un léger surcroît de matière, les timbres des instruments sont un peu plus organiques, sans pour autant que ce soit vraiment le jour et la nuit.

On retrouve ce côté naturel de la musique. On n’a pas l’impression d’avoir installé une pédale d’effet sur sa chaîne, et l’insertion de la barrette Nuance ne vient pas transfigurer la nature de l’enregistrement. C’est sans doute un constat un peu trivial, mais qui a déjà vécu les effets quasi surnaturels des changements de câbles et de barrettes me comprendra aisément.

Les câbles LH Audio pâtissent peut-être un peu de leur aspect disco, ce look neo-seventies que leur confère la gaine en PVC argentée, voire aussi la teinte bordeaux. Néanmoins, ces câbles complètent harmonieusement l’intégration de la barrette secteur. J’ai pourtant souvent vécu des expériences peu glorieuses avec des câbles habillés par ces grosses gaines PVC. Mais le résultat délivré par les câbles LH Audio est exempt des craintes que je pouvais ressentir au déballage du carton.

Il n’y a pas d’eet de masque ou de gonflement du bas médium, ni même un manque d’aération de la musique.

Le flot sonore respire, et la musique n’est nullement contrainte, ni par le câble secteur, ni par les câbles de modulation.

Les câbles de la série Statement d’Israel Blume (Coincident Speaker Technology) ne font pas mieux, voire sont légèrement moins complémentaires que ceux de David Huart.

Les câbles de modulation Nuance fonctionnent vraiment très bien en comparaison de challengers plus haut de gamme, surtout lorsqu’on les associe au cordon secteur de la même marque. Il y a indubitablement une petite synergie qui s’opère, discernable même sur mon système de référence.

Le bénéfice le plus évident reste à mon sens une scène sonore plutôt ample et profonde, tout en étant particulièrement bien focalisée.

Les transitoires du premier concerto de Chopin dans son dernier mouvement Rondo Vivace (enregistrement de Margarita Höhenrieder accompagnée par l’orchestre La Scintilla pour le label Solo Musica) passent avec une spontanéité
assez rare dans ce niveau de budget.

L’ensemble Nuance apporte une appréciable densité, sans pour autant perdre en linéarité.

On perd peut-être un peu de résolution par rapport à ce que peuvent offrir mes câbles Luna Red, mais cela ne s’est pas avéré particulièrement frustrant ou
rédhibitoire.

On retrouve également sur l’ensemble Kinki Studio M7, Esoteric N-05XD et enceintes Leedh E2 Glass cette même profondeur et ampleur de l’image stéréo avec le set de câbles de LH Audio. Madame Butterfly de Puccini (version Karajan / Freni / Pavarotti parue chez DECCA) emplit mon auditorium tout en conservant une grande précision dans le positionnement des chanteurs et de l’orchestre).
J’ai tout autant apprécié également l’absence de tassement dynamique, la musique étant particulièrement fluide et vivante.
Il y a quelques petits détails d’arrière plan qui sont sans doute un peu moins nets qu’avec mes câbles RCA haut de gamme.

En comparaison, les câbles DHLABS Air Matrix délivrent légèrement plus de clarté, moins d’assise dans le bas médium et le grave, et leur scène sonore, bien que plus
aérée, semble moins précise en matière de focalisation et moins bien étagée. Pourtant les câbles DH-Labs sont des challengers diciles à battre tant leur rapport qualité-prix est élevé.

En revenant aux LH Audio, on regagne en intensité, la passion de « Vieni, Amor mio » ressort bien plus aisément. L’image stéréo gagne en tridimensionnalité. Les voix sont pleines et sans détimbrage notable.
Les câbles de modulation Statement RCA de Coincident Speaker Technology offrent globalement encore plus de vivacité, mais font moins bien en matière de qualités tonales.

En passant sur le petit intégré Kinki Studio Choco Sound, j’ai pu faire la différence entre plusieurs de ces câbles de modulation, tous niveau de budget confondus.
La réverbération des notes de piano avec les Luna Red semble être plus définie qu’avec les LH Audio Nuance. Le grave est également davantage maîtrisé. Les extinctions de notes sont aussi plus longues.
Les câbles LH Audio Nuance font davantage dans la densité. La flûte de Vincent Lucas (“Les oiseaux de Solitude” de Philippe Chamouard, paru chez le label Indésens) semble ainsi plus modulée, paraît délivrer davantage d’énergie.

Ce n’est donc pas un match à sens unique mais deux performances distinctes avec des aspects plus ou moins marqués.

Le résultat rendu par la paire de câbles de modulation LH Audio s’avère très agréable à l’écoute. Certains diraient qu’il est particulièrement musical. Je préfère armer qu’il est particulièrement cohérent et attrayant dans sa présentation du message sonore.
L’association LH Audio – Kinki Choco Sound procure un très addictif effet holographique, à l’instar de ce qu’aurait pu restituer un amplificateur à tubes. “La Valse” de Maurice Ravel interprétée par l’orchestre Les Siècles (enregistrement Harmonia Mundi) prend ainsi une dimension très palpable, liquide et pourtant très épaisse, une forme de mousse au chocolat sonore ?

L’ajout du câble secteur LH Audio Nuance permet d’obtenir une scène sonore légèrement plus ample ainsi qu’une meilleure réponse dans l’extrême grave. Cela ne se fait pas à l’encontre de la finesse des aigus ou de la lisibilité du bas médium, ce qui est assez inhabituel chez moi…

Câble secteur Série Nuance - Connecteur

Conclusion

Si la barrette secteur Nuance ne surprend pas particulièrement, venant confirmer les qualités du précédent modèle LH Audio dans un format sans doute plus logeable, les câbles secteur et modulation constituent une belle surprise. Pas facile en effet de susciter l’étonnement dans cette gamme de prix, et les câbles LH Audio y arrivent sans problème.
Mais contrairement à bon nombre de produits déséquilibrés, pointant sur certains artefacts ou mettant l’emphase sur quelques caractéristiques au détriment d’autres, LH Audio s’attache à développer une ore et un résultat sonore cohérents sur toute la ligne, et la gamme des produits Nuance en est une remarquable illustration.
David Huard réalise donc un sans faute avec cette nouvelle collection Nuance, et permet ainsi, pour qui cherche avant tout un résultat homogène plus qu’un bouleversement des capacités de sa chaîne hifi, de faire progresser son système à un prix raisonnable.
Félicitations !

Prix :

  • Barrette secteur 6 embases : 990 € TTC
  • Câble secteur en 1 mètre : 490 € TTC
  • Câble secteur en 1,5 mètre : 649 € TTC
  • Câbles de modulation en 1 mètre : 499 € TTC
  • Câbles de modulation en 1,5 mètre : 599 € TTC

Auteur de la revue

Joël Chevassus

Date de publication

Décembre 2023

Numéro de la revue

N° 14