Série Référence - 6 embases - Finition grise (2e vue)

Quand un non-audiophile cherche à en savoir un peu plus sur ce monde ésotérique qui est le nôtre, il y a en général deux occasions durant lesquelles il peut se mettre à douter de la santé mentale de son interlocuteur. La première, c’est quand on évoque le fait de réserver 10% du budget dans les câbles et qu’il réalise que ceux-ci peuvent atteindre des prix astronomiques. La seconde, c’est quand il apprend l’existence des alimentations électriques dédiées à la hi-fi. Et pourtant : il suffit en général d’une démonstration pour convaincre n’importe qui que ce dernier élément à son important, et qu’une électricité parasitée peut porter gravement atteinte à la musicalité d’un système. La marque française LH audio propose une bête de course en la matière. La série Référence ressemble, au premier coup d’œil, à un robot-chien de Boston Robotics : un boîtier très massif qui respire la solidité (il est en aluminium), et des “pattes” de découplage elles-mêmes juchées sur des pointes. A l’intérieur, c’est le même sérieux, même si les chiffres et les noms ne parleront qu’à une “niche dans la niche” : embases Schuko et IEC en cuivre plaqué rhodium de Furutech, câblage en cuivre (monobrin, multibrin), et surtout, aucune soudure ni composant actif! Voilà. Pour reprendre une expression populaire : les vrais savent !